Guide Marseillais LGBTQI+

Comment faire son coming-out  ?

Comment faire son coming-out  ?

C’est souvent à l’adolescence que nous prenons pleinement conscience de notre orientation sexuelle. À une période de la vie où l’on se sent fragilisé psychologiquement pour divers raisons (hormonales, physiques, etc.), il n’est pas forcément évident d’assumer pleinement son attirance pour des personnes du même sexe. 

Un contexte encore tendu autour des pratiques sexuelles

Même si le mariage pour tous est enfin possible, la discrimination envers les gays et les lesbiennes existe malheureusement toujours et peut faire du mal aux personnes les plus fragiles et les plus isolées. C’est la raison pour laquelle il est important de s’entourer, de ne pas rester seul. Il est par exemple possible de contacter des associations défendant les droits LGBT et répondant aux questionnements de tous sur le thème de l’homosexualité.

Faire son coming-out au bon moment

Il est important d’annoncer son homosexualité à son entourage à deux moments précis : quand vous vous sentez prêt(e) et quand vous sentez que votre entourage est prêt. Attention ! Si vous pensez que votre famille ou vos amis ne seront jamais prêts, cela ne veut pas dire qu’il ne faudra jamais leur dire. Assurez-vous juste d’être dans une période de grande confiance en vous pour pouvoir affronter les éventuelles réactions négatives. 

Se sentir prêt signifie donc être sûr de soi, confiant(e) et même fier(e) de sa sexualité. Vous gagnerez cette confiance de différentes façons : à travers votre épanouissement personnelle dans une relation amoureuse par exemple, ou à travers vos amis fréquentant le même milieu que vous. Vous lier d’amitié avec des personnes assumant totalement leur homosexualité vous aidera tout simplement à en faire de même. 

Sentir son entourage prêt peut être plus délicat. Selon les croyances et les manières de penser de votre famille ou de vos amis, votre coming-out sera plus ou moins accepté. Pour certains, cela ne changera rien, pour d’autres, cela changera tout. Si vous sentez que vos parents risquent de mal réagir, attendez le moment propice pour leur en parler.

Évitez le soir lorsqu’ils rentrent du travail fatigués par exemple. Si vous voulez à tout prix en découdre, prenez votre mal en patiente et attendez plutôt un week-end ou mieux des vacances. Ils seront plus à l’écoute et plus à même d’entendre sereinement ce que vous avez à leur dire. Selon la personnalité de vos parents, il est certainement préférable de commencer par celui dont vous êtes le plus proche. Cela vous mettra en confiance pour la suite et il se sentira honoré d’écouter votre confidence en premier. 

Et si les choses se passent mal ?

Si votre entourage réagit mal, essayez de rester calme et détaché. Ce n’est pas forcément évident à faire mais le fait de montrer votre sérénité indiquera aux autres votre détermination à vous faire accepter tel(le) que vous êtes ainsi qu’une certaine maturité. Il sera ainsi plus facile pour les personnes vivant avec vous d’accepter et de comprendre.

Laissez leur le temps de s’habituer à l’idée. Vos parents avaient certainement imaginé les choses autrement et votre coming-out va leur demander un temps d’adaptation. Si vous sentez un rejet dans un premier temps, ne soyez pas trop rancunier. Vous avez peut-être vous-même mis du temps à comprendre et à accepter votre orientation sexuelle…

Si vous pensez que quelques jours, voire quelques semaines ne suffiront pas à faire accepter la nouvelle, il est peut-être préférable de vous éloigner d’eux quelques temps si vous en avez la possibilité. Vivre avec des gens qui ne vous acceptent pas vous fera souffrir plus qu’autre chose. Le fait de partir leur permettra de réfléchir à ce qu’ils perdent. C’est alors certainement eux qui reviendront vers vous. Un éloignement vaut souvent mieux que cent conflits… pour tout le monde.

Au final, le principal pour vous est de vous protéger des émotions négatives que votre coming-out pourrait engendrer. Et surtout, ne restez pas dans votre coin ! On a tous besoin d’appartenir à une famille, une communauté. 

Les associations LGBT à Marseille

Il existe à Marseille plusieurs associations pour vous aider dans votre démarche de coming-out :

 

SOS Homophobie est une association qui lutte contre toutes formes d’exclusions et atteintes homophobes. Des permanences téléphoniques sont organisées du lundi au Vendredi 18h à 22h,…

L’association Contact a ouvert une antenne à Marseille en 2017 pour aider les familles à communiquer sur le thème de l’homosexualité. Pour cela, elle met à disposition des lignes d’écoute téléphonique, un forum de discussion sur internet et de la documentation. Elle organise également des interventions dans les collèges et les lycées.  

Frontrunners & Must sont des associations sportive LGBT de Marseille. Elle propose des activités sportives différentes : course à pied, natation, tennis, volley-ball et badminton. Un bon endroit où rencontrer du monde !  

L’association nationale Le Refuge offre un hébergement à Marseille et accompagnement personnalisé aux jeunes LGBT, de 18 à 25 ans, victimes d’homophobie ou de transphobie et en situation de rejet familial.

 

Sur le site de la coordination LGBT Provence Alpes Côte d’Azur, vous trouverez la liste de toutes les autres associations présentes sur la région.

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *