Guide Marseillais LGBTQI+

17 mai, tous alliés pour la journée mondiale contre l’homophobie

17 mai, tous alliés pour la journée mondiale contre l’homophobie

Qu’est-ce que l’homophobie ?

 

Le terme homophobie apparait dans les années 1970. Il désigne tout acte d’exclusion d’une personne en raison de son homosexualité. Est alors considéré homophobe toute personne qui méprise l’homosexualité, et les personnes homosexuelles, et qui va l’exprimer de différentes façons : violence verbale, insultes, menaces, harcèlement, violence psychologique, isolement, et parfois violences physiques. Les personnes homophobes, en raison de leurs préjugés, et d’a priori non justifiés, de principes et de croyances limitées, perçoivent les personnes homosexuelles comme des personnes différentes, tel que l’on peut l’observer aussi dans des situations de racisme, de xénophobie, de discrimination liée aux croyances religieuses, aux handicaps, etc…

L’homophobie en France.

Les textes constitutionnels français ne mentionnent pas spécifiquement la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle. En revanche, la Constitution « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion » et le préambule de la Constitution de 1946 interdit les discriminations dans le travail, mais seulement en raison des origines, des opinions ou des croyances.

Ainsi deux lois ont récemment introduit des mesures condamnant explicitement les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle :

– la loi n° 2001-1066 du 16 novembre 2001 relative à la lutte contre les discriminations, qui a notamment modifié les articles 225-1 et 225-2 du code pénal sur les discriminations punissables, ainsi que l’article L. 122-45 du code du travail, lequel définit les discriminations interdites dans le cadre professionnel et permet à notre pays de satisfaire aux exigences de la directive 2000/78 portant création d’un cadre général en faveur de l’égalité de traitement en matière d’emploi et de travail.

– la loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale, dont l’article 158 combat les discriminations pratiquées par les bailleurs de logements.

Par ailleurs, la loi n° 2003-239 du 18 mars 2003 pour la sécurité intérieure modifie plusieurs articles du code pénal et fait des discriminations fondées sur l’orientation sexuelle une circonstance aggravante.

Pourquoi une journée contre l’homophobie ?

Origine de la journée du 17 mai :

Cette journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie a été instituée le 17 mai 2005, par le Président de l’IDAHO (International Day Against Homophobia and Transphobia), Louis-Georges TIN. Aujourd’hui, cette journée est célébrée dans plus de 60 pays dans le monde. De nos jours, l’homophobie est punie par la loi française certes, mais il y a une évolution très importante pour en arriver là. Surtout lorsque l’on apprend que l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé reconnaissait auparavant l’homosexualité comme étant une maladie. Ce n’est que 17 Mai 1990 que l’OMS retire enfin l’homosexualité comme maladie, et redonnant enfin aux personnes homosexuelles leur intégrité. Voilà pourquoi la journée mondiale de lutte contre l’homophobie se célèbre chaque année le 17 Mai.

Les association et l’Etat se mobilisent

Au vue du nombre de discriminations, d’agressions, et de souffrances engendrées, cette journée mondiale à toute son importance. Grâce à elle, ce sont toutes les actions de sensibilisation et de prévention qui sont mis en avant. Outre les associations qui oeuvrent en ce sens, notamment celles de Marseille que vous trouverez ci-dessous, l’Etat lui-même fait un pas pour lutter contre l’homophobie.

Ainsi, nous pouvons observer que le Ministère de l’Education Nationale a décidé aussi de lutter de contre toutes formes de discrimination et de violences, notamment celles à caractère homophobe ou transphobes. Il a été ainsi lancer pour cette année 2019 une nouvelle campagne nationale destinée à informer et sensibiliser les collégiens, les lycéens et l’ensemble des membres de la communauté éducative aux violences et discriminations à caractère homophobe et transphobe dont souffrent encore trop de jeunes.En ce sens, il a été mis à disposition des élèves et professionnels de l’enseignement de multiples ressources pédagogiques pour sensibiliser à cette injustices que subissent encore les personnes homosexuelles.

De même, le ministère de la Fonction Publique tente de mettre les moyens en oeuvre pour lutter contre l’homophobie, notamment dans le cadre des discriminations et violences homophobes dans le milieu du travail. Le ministère explique ainsi sur son site web : “La fonction publique assure la protection de ses agents contre toutes les formes de discrimination prohibées par la loi, et notamment contre celles liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre. La journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie est l’occasion pour les employeurs publics de renouveler leur engagement au travers de nombreux événements et actions, en lien avec la démarche de labellisation Diversité.

C’est une avancée majeure. Mais cette avancée reflètent malheureusement un grave retard de l’ouverture d’esprit et des mentalités actuelles. Les agressions homophobes sont encore là, et les répercussions sur les victimes peuvent être désastreuses.

Les associations de Marseille se mobilisent.

A Marseille et dans sa région, plusieurs associations sont là pour aider à lutter contre l’homophobie. Que ce soit par des actions de prévention et sensibilisation, ou pour accompagner les personnes victimes de discriminations, voire parfois de violences, ces associations se tiennent à votre écoute. Découvrons les ensemble une à une :

SOS Homophobie PACA.

Cette association lutte contre la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie, et milite pour l’égalité des droits. Grâce à une ligne téléphonique d’écoute (01 48 06 42 41, prix d’un appel local), elle accompagne et soutient les victimes de discrimination. Son action ne s’arrête pas là, car elle intervient aussi en milieu scolaire pour des ateliers de prévention, et également auprès des adultes. Cette association intervient partout en France, et en antennes régionales.

Association Contact

Cette association est constituée de personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles, et se mobilisent pour offrir écoute et aide aux proches et familles des personnes LGBT. Elle cherche également à aider les victimes de discrimination, et lutter contre l’homophobie par des actes de prévention et de sensibilisation. L’association Contact a elle aussi une antenne dans le Bouche-du-Rhône :

Association Le Refuge

Parce que des personnes sont rejetées par leur propre famille à cause de leur sexualité, et parfois se retrouvent à la rue, sans rien ni personne, l’Association Le Refuge a vu le jour. Aujourd’hui elle a développé de nombreuses antennes partout en France. Son action, forte, est de proposer un hébergement d’urgences aux personnes rejetées, souvent très jeunes.
Accueillies et soutenues par des bénévoles, qui sont pour certains également passé par cette expérience, c’est comme une seconde famille, sans préjugé, qu’il découvre. A travers son action, l’association Le Refuge cherche également à alerter la population française de l’isolement que subissent des jeunes à cause de leur orientation sexuelle. Le Refuge a elle aussi sa délégation Bouches-du-Rhône, que vous pouvez contacter ici :
site web : https://www.le-refuge.org/
page facebook : https://www.facebook.com/LeRefugeBouchesDuRhone/
adresse : 20 rue Francis Davso 13001 Marseille
Tél : 09 53 74 88 01 / 06 60 07 15 56

Agenda de la Journée IDAHO

Au Feu La Lesbophobie !
Au Feu La Lesbophobie !

Au Feu La Lesbophobie !

17 mai 2019 - 17 mai 2019
Aux 3G - 3, rue Saint Pierre - 13005 Marseille
LGBT Party – Idahot 2019
LGBT Party – Idahot 2019

LGBT Party – Idahot...

17 mai 2019 - 17 mai 2019
51 Bd Elemir Bourges Manosque

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *