Guide Marseillais LGBTQI.

Zize du Panier : « Je joue pour redistribuer l’amour que m’ont donné mes parents »

Zize du Panier : « Je joue pour redistribuer l’amour que m’ont donné mes parents »

En tournée dans toute la France, Thierry Wilson, alias Zize du Panier posera ses valises et ses blagues dans la salle du Silo, à Marseille le Dimanche 14 avril 2019 prochain. En attendant, il a pris un instant entre deux spectacles dans le nord, pour répondre à Gay Marseille.


Sur scène, vous incarnez Zize. Pouvez-vous nous parler un peu d’elle ?


Avec ma perruque
, mon accent chantant et mon parler marseillais, j’incarne une femme. Une mère de famille qui découvre que son fils va se marier avec une femme. Et donc qu’il est hétéro. Elle est prise alors de panique parce qu’elle aurait adoré que celui-ci soit gay. C’est bien connu les homos sont plus délicats, plus raffinés (rires) mais surtout, cela lui aurait permis de le garder rien que pour elle.


Et comment votre spectacle est reçu ?


Très bien. Les gens rient volontiers à mes dingueries. La synergie avec le public est assez magique. Zize est un personnage délirant et caricatural qui me permet d’aborder des sujets sérieux avec humour et légèreté. Et je pense que l’on peut faire passer beaucoup plus de messages de cette façon.

 

Ce spectacle est donc un moyen de parler d’homophobie ?


C’est ma façon à moi de m’engager. A travers ce spectacle, je dénonce l’homophobie ambiante. Par exemple, quand je vois la violence avec laquelle est accueilli Bilal Hassani, qui représentera la France au 64e Concours Eurovision de la chanson qui se tiendra en mai à Tel-Aviv, en Israël. Je ne comprends pas. Cette homophobie me dépasse. C’est juste un chanteur, un très jeune chanteur. Et nous sommes en 2019.


Et vous, vous avez été victime d’homophobie ?


Perso, je n’ai jamais reçu ce déferlement de haine. Lui a construit un personnage. Moi une caricature de femme. J’ai eu une enfance très heureuse. Des parents ouvriers qui ont accepté sans problème mon homosexualité. Cela n’a jamais été un tourment à la maison. Et aujourd’hui, ce personnage que je joue, volontiers caricatural, est une façon, pour moi, de redistribuer un peu d’amour que j’ai reçu de ma famille. Car je sais que tout le monde n’a pas la chance d’être si bien entouré, protégé et aimé.

Retrouvez Zize du Panier à Istres le 24 mars ; à Carnoux-en-Provence les 3 et 4 avril et à Marseille au Silo, le 14 avril.

Crédit Photo : Yann Etesse Photographies

leave your comment


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous pour la Newsletter de Gay-Marseille.fr Vie privée